Actualités du Cloud

publié le mardi 04/04/2017

Après HPE en 2016, c’est au tour de l'éditeur Vmware de céder son portfolio de logiciels et services Iaas dans le Cloud public. Le repreneur de vCloud Air est OVH, un leader européen de l’hébergement et du Cloud. Hasard du calendrier, Vmware a signé un partenariat avec AWS en 2016 et il lancera mi-2017 sa Cross-Cloud Architecture.

 

Coup de théâtre dans le groupe Dell-EMC. Vmware, sa filiale spécialisée dans la virtualisation logicielle des terminaux et des infrastructures IT, s’apprête à céder son offre Cloud public baptisée Vcloud Air (ex- vCloud Hybrid Service) après des années de promotion ! Cet éditeur IT californien la présente depuis 2013 à ses partenaires comme l’offre de Software-Defined Cloud hybride de référence sur le marché, y compris récemment, lors de Vmworld, sa grande messe technologique qui s’est tenue en octobre 2016 à Barcelone.

 

Dell EMC met de l’ordre dans son portfolio d’offres Cloud

Lors de ce même Vmworld, Pat Gelsinger, le PDG de Vmware, avait parlé du Cloud, du Cloud, et encore du... Cloud. Pourtant, ce dirigeant reconnaissait il y a six mois que ce nouveau marché ne représente alors qu'environ 7% du chiffre d'affaires de son groupe. L’offre Cloud de Vmware rivalisant avec celle de sa nouvelle maison-mère, Dell EMC, cette dernière a-t-elle décidé de mettre de l’ordre dans son portfolio d’offres Cloud ? Surtout suite au partenariat très important signé en 2016 entre Vmware et AWS, le leader mondial du Cloud public…

 

Officiellement, VMware explique cette cession par un changement dans « sa stratégie d’entreprise, qui a évolué pour se concentrer sur la fourniture de logiciels et de services hybrides et cross-cloud. Par conséquent, VMware est en cours de cessation à OVH de vCloud Air aux USA et en Europe, comprenant ses centres de données, ses opérations, ainsi que ses équipes au service de la réussite des clients ». Et pourquoi pas en Asie également ?

 

La Cross-Cloud Architecture débarque au bon moment

Hasard du calendrier, Vmware avait dévoilé mi-octobre sur ce même Vmworld le lancement mi-2017 de sa Cross-Cloud Architecture, une offre qui aidera les entreprises à exécuter, gérer, connecter et sécuriser leurs applications sur différents Clouds et appareils au sein d’un environnement d’exploitation Vmware commun. Basée sur VMware Cloud Foundation et sur un nouvel ensemble de services Cross-Cloud, offre aux clients la liberté d’utiliser diverses plates-formes, dont celle d’AWS. Cloud Foundation est une infrastructure qui sert à créer des Clouds privés associant les logiciels hyper convergés de VMware (Vsphere et Virtual SAN) à sa plate-forme de virtualisation de réseau NSX.

 

vCloud Air Powered by OVH

Après la clôture de l’acquisition, OVH opérera ce service sous le nom de vCloud Air Powered by OVH. Cet hébergeur poursuivra l’exploitation des technologies de cloud hybride offertes par VMware et continuera de travailler en étroite collaboration avec cet éditeur dans la commercialisation et le service client pour les trois cas d’usages établis de vCloud Air : extension, consolidation et reprise d’activité de data centre. VMware dispose depuis début 2015 d’un data center tiers en Allemagne pour héberger vCloud Air et d’un autre au Royaume-Uni. Fin 2016, cet éditeur n’excluait pas d’en ouvrir un en France dès 2017. Un projet qu’OVH mènera dans doute à son terme cette année.

 

Ce type d’accord risque de déplaire sérieusement à Microsoft, l’un des grands concurrents de Vmware dans le Cloud, et dont OVH est l’un des principaux partenaires au niveau mondial…

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com

#CBPMagazine, #BellinCBP, #GUIDEDUCLOUD

 

Mots clefs :

Réseaux sociaux :
Yahoo del.icio.us Digg Twitter Facebook Google